"Le trafic d'esclaves dans l'Atlantique fut la plus grande tragédie de l'histoire humaine en termes d¹importance et de durée."

Jean-Michel Deveau
(Historien français)

 

 

AMBASSADEURS ENCHAINES - France 2002

Après deux voyages de préparation en France en 2000 et 2001, l'Expédition proprement dite a eu lieu en mai et juin 2002. Une équipe de 20 personnes venant de 11 nations a voyagé le long du méridien, et a visité les anciens ports négriers de Rouen, Honfleur, St. Malo, Nantes, La Rochelle et Bordeaux. Dans un acte symbolique inhabituel, des représentants européens de nations impliquées jadis dans le commerce des esclaves, ont marché silencieusement dans les rues. Ils étaient enchaînés sous des jougs, copies de ceux que l'on mettait sur les esclaves, pendant que d'autres membres de l'équipe distribuaient des tracts demandant pardon pour le rôle des chrétiens dans le commerce négrier.

L'Expédition a fait sensation que ce soit dans la rue ou en dehors. L'intérêt des médias fut considérable et s'est traduit par des articles dans les journaux, des interviews à la radio et un passage à la télévision France 3 à Bordeaux. Pendant la réception organisée pour l¹équipe à Rouen, on a appris que le Premier Ministre français Jean-Pierre Raffarin se trouvait aussi à l¹hôtel de ville. Il a reçu un tee-shirt avec le mot "pardon" et le tract qui était distribué pour expliquer notre action.

La réaction des gens dans la rue était, comme on s'en doute, une réaction de curiosité et les tracts étaient lus avec beaucoup d¹avidité. Des descendants d¹esclaves vivant en France furent aussi très touchés. "Enfin!" était l'une des réactions les plus courantes - "maintenant on sent que les Blancs prennent notre histoire au sérieux. Merci! Mais il y a encore tellement plus à faire".

Cliquez ici pour un compte rendu complet de l¹Expédition Lifeline en France.

Retour à la carte.


© L'expedition Lifeline 2003