Joanne Bijleveld


HOLLANDE - 2004

Nous pensons que l'idéal serait de faire une courte expédition en Hollande avant d'aller aux Etats-Unis en automne 2004. Nous croyons qu'il serait bon de terminer la visite de toutes les nations européennes qui ont été impliquées dans le commerce négrier, avant d'aller plus loin. La représentation hollandaise dans l'expédition et dans la demande de pardon serait importante pour les Etats Unis (le premier navire amenant des esclaves dans les colonies américaines était un navire hollandais en 1619) et pour les Antilles, où nous visiterons peut-être les Antilles hollandaises. Nous pensons que le printemps 2004 serait la meilleure période.


Les principaux ports négriers où nous pourrions marcher en procession d'esclaves semblent être Amsterdam, Middleburg et Groningen.

En ce qui concerne l'Expédition en Hollande, nous aimerions vous présenter Joanne Bijleveld, une étudiante hollandaise qui vit à Londres. Elle est très intéressée par l'Expédition Lifeline. De plus, elle croit avoir un appel dans le domaine de l'organisation d'événements. Elle espère étudier ce sujet lorsqu'elle ira à l'université en Hollande en automne 2003. Elle aimerait organiser l'Expédition Lifeline en Hollande, alors si vous avez des suggestions ou si vous connaissez des personnes qui pourraient l'aider, son adresse Email est la suivante: joannebijleveld@hotmail.com

La responsabilité hollandaise
Les Hollandais furent parmi les trafiquants d'esclaves les plus prospères, surtout durant le 17ème siècle. Le fait que la Hollande, et en particulier Amsterdam, fût devenu l'endroit où se trouvaient les plus importants banquiers et assureurs du monde, favorisait ce commerce. Il fut un temps où 10,000 navires étaient associés avec Amsterdam.

Amsterdam est ensuite devenu le quartier général non-officiel du commerce espagnol qui était aux mains de la banque Coyman, l'une des plus grandes banques. La Compagnie Hollandaise des Antilles (la Compagnie Oude) devint le plus grand pourvoyeur de l'Espagne, et l'esclavage était son commerce le plus important. Entre 1700 et 1729, la Compagnie Oude a vendu 20, o000 esclaves aux acheteurs espagnols.

La Compagnie de Commerce de Middleburg était également impliquée. Cette organisation a fait plus de 100 voyages pour transporter environ 30 000 esclaves. Outremer, Curaçao devint le point de regroupement d'esclaves le plus important pour les Hollandais, avec une prison qui pouvait contenir 3,000 esclaves.

Au 18ème siècle, les colonies hollandaises à Essequibo ont reçu 15,000 esclaves, Demerara en a reçu 11,000, Berbice 14 000 et le Surinam 150,000. Pour aider ce commerce, des forts ont été bâtis à Elmina, Nassau, Axim, Accra, Anka et le Benda. On échangeait des armes avec les Ashanti contre des esclaves.

L'esclavage a même été introduit en Afrique du Sud, car lorsque les Hollandais ont conquis le peuple Khoikhoi, ils ont amené des esclaves de l'extérieur. Sans compter le commerce qu'ils faisaient pour les Espagnols, les Hollandais ont transporté plus de 500,000 esclaves d'Afrique et des Antilles hollandaises.


© L'expedition Lifeline 2003